11.2 C
Zaragoza
8.4 C
Huesca
1.8 C
Teruel
29 noviembre 2022

L’Aragon dorlote les touristes français avec les Pyrénées comme point d’union

Des initiatives transfrontalières telles que InturPYR ou Pyrénées Road Trip cherchent à promouvoir le massif montagneux comme une destination unique. Les visiteurs français représentent déjà 16% du nombre total d'étrangers qui viennent visiter le territoire. Cette année, jusqu'en juillet, près de deux millions de personnes sont venues en Aragon depuis l'étranger.

C’est l’un des principaux marchés touristiques de l’Aragon, il est donc logique que les institutions s’occupent des visiteurs qui représentent déjà 16% du tourisme international de la Communauté. Nous parlons de touristes français, voisins de l’autre côté des Pyrénées qui, justement, trouvent dans cette frontière naturelle un point d’union pour connaître la Communauté. Le tourisme d’aventure et de nature, la gastronomie, les festivals et l’offre culturelle de cette zone entre les deux pays sont quelques-uns des attraits qui cherchent à promouvoir les Pyrénées comme une destination attrayante pour les Gaulois et, bien sûr, pour les Espagnols.

“Après la pandémie, la présence du tourisme international, comme le tourisme français, a encouragé l’hôtellerie et la restauration, qui étaient affamées depuis des mois. Les Français sont l’un de nos principaux marchés touristiques en Aragon et représentent plus de 16% des touristes internationaux que nous recevons”, déclare la directrice générale du tourisme du gouvernement aragonais, Gloria Pérez.

Comme elle l’explique, “les Pyrénées sont le lien entre les deux territoires et le tourisme en est l’outil le plus efficace, mettant en valeur nos atouts en tant que territoire, les unissant en une seule destination touristique”. À cette fin, les institutions aragonaises participent à des projets communs avec la France, comme InturPYR, dont la première expérience a été la construction du premier office de tourisme transfrontalier dans les Pyrénées.

Une nouvelle identité territoriale

Selon M. Pérez, cette promotion touristique conjointe “va dans le sens d’une nouvelle identité territoriale” qui répond “à la volonté du territoire de se doter d’une stratégie partagée” dans ce domaine. Un exemple de ces initiatives est le portail commun aux deux pays, pirineospyrenees.com, auquel les deux pays participent pour présenter l’offre touristique des deux côtés des montagnes.

Toutefois, cette initiative n’est pas la seule actuellement en cours. Un élément aussi naturel et profondément ancré dans la région que les sentiers est également devenu une occasion de promouvoir le territoire. Il s’agit de ce qu’on appelle les GR Transfronterizos, “des chemins qui passent entre l’Aragon et la France et qui relient le GR 11 en Aragon au GR 10 en France”, explique le responsable du tourisme.

Une collaboration qui trouve également un allié commun dans le Camino de Santiago, “un élément très important de la coopération basée sur le tourisme entre l’Aragon et la France”, précise M. Pérez. “Grâce à un financement européen, nous avons construit une passerelle spectaculaire du côté français pour améliorer de manière significative la sécurité du parcours, en plus d’ajouter à notre Camino un nouvel élément pour les pèlerins et les touristes”, explique-t-il à propos de cette proposition.

“Les deux territoires possèdent un merveilleux patrimoine historique qui, d’Olorón à Undués de Lerda, fait les délices de ceux qui passent par notre Camino”, ajoute-t-il. Dans ce sens, le site caminodesantiagoporaragon.com montre la richesse et le parcours “qui font un continuum du Camino entre l’Aragon et la France, contenant l’élément du Somport comme lien commun avec de nombreuses années d’histoire”, ajoute-t-il.

Un financement européen pour dynamiser la région

Cette stratégie d’une destination unique dans le massif montagneux a été facilitée par un financement européen, à travers les fonds de coopération INTERREG. “Concrètement, l’Aragon et la France ont travaillé sur les lignes connues sous le nom de POCTEFA, qui permettent de mettre en place des projets entre l’Espagne, la France et Andorre dans leurs zones voisines et d’influence”, précise le directeur général.

Un autre projet dans ce domaine est le Pyrénées Road Trip. Il s’agit d’une initiative du département des Hautes-Pyrénées (France) et de la province de Huesca qui propose des formules de voyage ayant pour axe les routes pyrénéennes et qui cherchent à montrer tous les attraits de la région.

Ces actions développées pour la destination touristique au cœur des Pyrénées, conclut Pérez, “participent à la simulation de la compétitivité du secteur touristique, compétitivité qui s’accompagnera d’un développement durable, responsable et de qualité, l’inscrivant dans les stratégies de destinations européennes durables et de qualité”.

Mais ce ne sont pas les seules initiatives auxquelles le gouvernement d’Aragon participe afin de faire de la Communauté une destination attractive pour les Français. Elle réalise également des propositions sur le territoire français pour montrer les vertus de la Communauté.

En ce sens, le directeur général déclare : “Les actions de promotion touristique à Bordeaux, Toulouse et Paris visent à renforcer la réputation de l’Aragon en tant que destination touristique attrayante pour différents segments de marché et qui contribuent à dynamiser l’offre touristique de la Communauté, ainsi qu’à la positionner”.

Ainsi, le gouvernement régional sélectionne “les foires les plus stratégiques pour les intérêts aragonais, tant au niveau national qu’international, et celles-ci sont consignées dans un Plan de foires et d’événements promotionnels pour les circuits commerciaux français”.

En outre, des voyages de familiarisation, appelés “famtrips”, sont proposés pour montrer les avantages de l’Aragon directement aux journalistes spécialisés et aux agences de voyage, afin qu’ils puissent inclure la région dans leurs catalogues ou lui consacrer un reportage. “De cette façon, nous pouvons voir de manière fidèle et directe le produit que nous voulons promouvoir”, ajoute-t-il.

Foto: Lorena Gonzalvo. Pirineos Sur

Près de 2 millions de touristes étrangers jusqu’en juillet

De janvier à juillet, l’Aragon a déjà reçu près de deux millions de visiteurs nationaux et étrangers, 1 993 105 pour être précis. Ces chiffres sont très proches de ceux d’avant la pandémie, lorsque 2 087 054 touristes ont visité l’Aragon pendant la même période, ce qui montre la reprise du secteur dans ce sens.

“Cela signifie que le touriste qui vient en Aragon en 2022 (dans le cumulé jusqu’en juillet) reste plus que celui qui est venu en 2019, une donnée positive car le touriste étranger reste plus longtemps sur le territoire”, souligne le directeur général du tourisme.

Cependant, si les Pyrénées constituent le fer de lance avec la France, elles sont loin d’être le seul attrait de l’Aragon. Ainsi, bien que ces montagnes, les Pré-Pyrénées, la province de Huesca et la ville de Saragosse soient les lieux les plus visités, “le tourisme français débarque également dans la province de Teruel, dans les régions du Maestrazgo, d’Albarracín et de Matarraña”, souligne M. Pérez.

ARTICLES CONNEXES

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

ARTICLES CONNEXES

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x