3.9 C
Zaragoza
1.4 C
Huesca
3.3 C
Teruel
3 diciembre 2022

La saison lyrique et de danse est consolidée avec des spectacles de première classe pour attirer de nouveaux publics

De grandes œuvres telles que "Le Barbier de Séville", "Carmen" et "Tosca" arrivent sur les scènes de Saragosse. Les représentations auront lieu à l'Auditorium de Saragosse, au Teatro Principal et au Palacio de Congresos.

Dans le but de revitaliser la scène aragonaise avec des propositions de qualité stable, le Gouvernement d’Aragon, avec la collaboration de la Mairie de Saragosse, organise la IIème Saison de Lyrique et de Danse. La programmation de cette année réunit de grands artistes aragonais, nationaux et internationaux dans des spectacles de haut niveau actualisés au XXIe siècle, dans le but de fidéliser les mélomanes tout en rapprochant l’opéra et la danse du grand public.

Le directeur général de la culture du gouvernement d’Aragon, Víctor Lucea, accompagné du directeur du Conseil municipal des arts scéniques et de l’image de la mairie de Saragosse, José María Turmo, a présenté lors d’une conférence de presse cette deuxième saison, qui se consolide avec trois productions propres du gouvernement d’Aragon dans deux lieux de premier ordre : le Teatro Principal, l’Auditorio de Zaragoza et le Palacio de Congresos.

La II Temporada de Lírica y Danza débutera en novembre avec deux représentations (le 5 à 20 h et le 6 à 18 h) du ” Barbier de Séville “, dans un Teatro Principal qui verra le retour du barbier le plus célèbre de l’histoire de l’opéra dans un spectacle reconverti à l’époque moderne, dans le but d’attirer un nouveau public. La mise en scène fera découvrir au public l’univers classique du célèbre barbier, mêlant l’imaginaire buffo de Rossini à l’actualité, et établissant un dialogue inattendu entre la musique du jeune Rossini et les mouvements musicaux modernes de la jeunesse tels que le rock et le punk.

Voir le programme ici.

Cette production sera dirigée par le régisseur Leo Castaldi et l’Orquesta Reino de Aragón, sous la direction de Ricardo Casero. Il sera accompagné dans ce défi lyrique par le Coro Amici Musicae et un ensemble de jeunes voix dirigées par le baryton-basse chevronné Carlos Chausson.

En guise de nouveauté, cette année, plusieurs activités complémentaires ont été organisées afin que le public puisse apprécier le texte d’une manière différente. Ainsi, L’IAAC accueillera deux conférences sur “Le Barbier de Séville” (25 octobre, 19h) et “Rossini et l’Espagne” (27 octobre, 19h), tandis que la Escuela de Hostelería del IES Miralbueno organisera du 24 au 28 octobre une conférence gastronomique avec un menu de dégustation et des plats inspirés de Rossini, sous le nom de ” Del pentagrama al plato ” (De la douelle à l’assiette).

Par la suite, les 17 (20h) et 18 décembre (18h), la compagnie aragonaise LaMov fera revivre le mythe de Shakespeare au Palais des Congrès avec ” Juliets et Roméo “. Le spectacle s’inspire de l’histoire captivante d’amour, de haine et de mort des jeunes Juliette et Roméo. Et il le fait en l’amenant à notre époque, en partant de l’époque shakespearienne et du concept complexe et multiforme de l’amour. Dans cette pièce, et à travers différents personnages et relations, LaMov dépeint certains des différents types d’amour et les différentes façons dont il peut se manifester. Ainsi, il passera du concept d’amour romantique, d’amour oppressant, d’amour idéalisé, d’amour interdit, d’amour impossible, etc. à tous les types d’amour et au polyamour. Les mouvements de LaMov seront accompagnés par la musique de l’orchestre du Katharsis Ensemble.

Enfin, l’Auditorio de Zaragoza sera le cadre, le 21 décembre (20h), d’un grand hommage au centenaire des débuts de Miguel Fleta au Teatro Real de Madrid, qui clôturera la II Temporada de Lírica y Danza. Le jeune Fleta a joué le rôle de Don José dans “Carmen” en mars 1922, avec un tel succès que même la famille royale a assisté à la deuxième représentation de “Carmen”. Sur ces scènes, Fleta a chanté quatre représentations de “Carmen” et quatre autres de “Tosca”, faisant délirer le public avec ce titre puccinien. Cent ans plus tard, l’Auditorium accueillera un gala lyrique spectaculaire avec des morceaux de ces deux opéras, populaires et attrayants pour le public, mais avec des artistes de haut niveau comme la mezzo-soprano Ketevan Kemoklidze.

ARTICLES CONNEXES

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

ARTICLES CONNEXES

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x