8 C
Zaragoza
5 C
Huesca
0.6 C
Teruel
23 abril 2024

Les Pyrénées, au-delà de la neige: un tourisme pour tous dans un espace unique

Les Pyrénées, c’est la neige, mais c’est aussi bien plus que cela. Si l’un de ses attraits les plus populaires reste ses stations de ski, qui attirent chaque année des milliers de visiteurs dans la région, la chaîne de montagnes offre de nombreuses autres attractions à apprécier tout au long de l’année et adaptées à tous les goûts. Un engagement qui, de plus, en ces temps d’incertitude face au changement climatique, est intelligent et montre la richesse d’un environnement unique.

Un exemple de son potentiel – et de sa réalité – est qu’il y a quelques mois, Huesca La Magia, la marque de promotion touristique de la Diputación Foral de Huesca, a reçu le prix de la meilleure destination de tourisme d’aventure en Europe lors des World Travel Awards, considérés comme les “Oscars du tourisme”, qui se sont déroulés au mois d’octobre.

Quiconque connaît les Pyrénées ne sera pas surpris par cette reconnaissance, compte tenu des possibilités qu’elles offrent aux visiteurs en quête d’aventure. Des circuits de VTT, de randonnée, de parapente, des sports nautiques, un parc national comme Ordesa et Monte Perdido, l’Aneto et le reste des “trois mille” du Haut-Aragon… En plus d’autres projets qui s’intègrent dans la gamme de la province.

Une piste de luge de montagne

L’un d’entre eux est la piste de luge de trois kilomètres de long et de 700 mètres de long qui est en cours de conception à Panticosa. Cette commune, connue pour sa station de ski, est un exemple d’adaptation au tourisme qui transcende la neige, sans perdre de vue la richesse qu’offre son enclave hivernale.

Son maire, Jesús María Uriz, explique à Go Aragón que la piste de luge est un “projet phare” pour la municipalité, qui introduit dans les Pyrénées aragonaises un type d’installation qui fonctionne déjà avec succès dans des pays comme l’Autriche et la Suisse. En ce qui concerne l’initiative, qui fait actuellement l’objet d’une exposition publique, il espère que la construction commencera cette année, au mois d’avril ou de mai, et qu’elle pourra être prête avant la fin de l’année 2024 ou au printemps de l’année prochaine. “Il sera très important”, souligne M. Uriz à propos de ce projet qui s’inscrit dans le cadre du Plan Pyrénées, avec lequel l’exécutif régional cherche à revitaliser socialement et économiquement les vallées des quatre régions les plus septentrionales d’Aragon.

Passerelles à Panticosa. PHOTOGRAPHIE : hormigas_x_elmundo

La piste de luge de Panticosa rejoindra ainsi le catalogue d’une région qui, selon le conseiller municipal, cherche depuis des années à diversifier son offre. Les itinéraires de randonnée conçus pour la zone, ses passerelles ou les circuits de descente en VTT sont quelques-uns de ces attraits. Ces derniers utilisent d’ailleurs les télécabines de la station pour effectuer l’ascension, ce qui est un avantage par rapport à d’autres endroits où il faut monter le matériel avec un véhicule tout-terrain. “Il y a beaucoup d’amateurs de VTT de descente qui viennent à Panticosa en raison du grand avantage de pouvoir monter en téléphérique”, souligne Uriz. En effet, la ville a déjà accueilli des compétitions nationales et aspire désormais à organiser un championnat du monde.

D’ailleurs, l’exploitation estivale des télécabines est aussi un attrait pour les estivants qui veulent profiter des lacs qui s’offrent à eux dans les hauteurs. Et, au-delà, la beauté du village lui-même ou sa station thermale sont d’autres surprises qui attendent le nouvel arrivant. “Nous avons une offre très diversifiée ; le touriste peut venir ici et, en trois ou quatre jours, ne pas répéter chacune de ces expériences, ce qui est très intéressant”, résume le maire d’une municipalité qui cherche à continuer à offrir des alternatives et des expériences tout au long de l’année.

La scène flottante de Pirineos Sur.

La musique comme appât

Outre la nature, l’offre culturelle figure également à l’ordre du jour du tourisme dans le Haut-Aragon. L’un des exemples les plus emblématiques est le festival Pirineos Sur, qui se tient à Sallent de Gállego au milieu de la saison estivale et qui, au cours de ses trente éditions, a attiré la meilleure musique du monde sur le barrage de Lanuza. Le maire de la ville, Jesús Gericó, définit ce festival comme “la meilleure vitrine que Sallent puisse avoir”. Une proposition musicale et naturelle qui, entre autres vertus, dispose d’une scène flottante unique.

M. Gericó souligne également que la ville est prête à accueillir les visiteurs en été et qu’elle offre de nombreuses possibilités : une situation privilégiée, tout près de la frontière française, les excursions que l’on peut faire dans son environnement naturel, comme au pic de Balaitús ou à l’Anayet, les activités nautiques à pratiquer dans le barrage… “C’est un endroit où l’on peut parfaitement profiter des vacances en famille”, dit-il.

Dans son récit, le conseiller municipal évoque un problème de plus en plus présent, celui de la chaleur extrême en été et du nombre de personnes qui cherchent des refuges climatiques pour passer leurs vacances. Dans ce contexte, les Pyrénées aragonaises sont une option parfaite, grâce à leur nature, leur climat et leur disponibilité à recevoir des visiteurs. À ce propos, M. Gericó rappelle que c’est après la pandémie que de nombreuses personnes ont découvert la montagne comme alternative à la plage pour profiter de l’été. “Ils se sont rendu compte du charme des Pyrénées en tant que telles, cela a été une découverte”, ajoute-t-il.

Sallent de Gállego. PHOTO : Lorena Gonzalvo

Le trésor de la gastronomie du Haut-Aragon

Une découverte qui s’ajoute à d’autres possibilités de la région, comme la gastronomie, avec des établissements comme Vidocq, à Formigal, à quelques encablures de Sallent. Dans cette offre culinaire, la province compte quatre étoiles Michelin, dont deux au cœur des Pyrénées. L’une est détenue par El Callizo, à Aínsa, et l’autre par Canfranc Express, le restaurant de la légendaire gare de Canfranc, qui est d’ailleurs une autre des grandes attractions pyrénéennes.

Entrée de la gare internationale de Canfranc.

Ce goût pour la bonne cuisine dans la province s’étend également à la capitale, qui compte deux établissements étoilés au Michelin (Lillas Pastia et Tatau) et une route sucrée avec des professionnels comme Raúl Bernal, élu meilleur maître chocolatier d’Espagne en 2023. Un succès auquel s’est récemment ajoutée la chef Iris Jordán, qui a remporté le premier prix du Championnat officiel de restauration d’Espagne – Tapas et Pinchos, organisé dans le cadre de Madrid Fusion. La chef travaille au cœur des Pyrénées, au restaurant Ansils, dans la commune d’Anciles.

Gastronomie, patrimoine historique comme celui qui vous attend dans des endroits comme Jaca ou Aínsa, et nature, aventure, neige… les Pyrénées sont, en somme, un endroit à apprécier à tout moment de l’année, aussi bien pour les étrangers que pour les locaux, car, comme l’affirme Gericó : “Le potentiel de l’Aragon est beaucoup plus important que nous, Aragonais, ne le croyons”.

ARTICLES CONNEXES

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

ARTICLES CONNEXES

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x