35.5 C
Zaragoza
35.5 C
Huesca
22.4 C
Teruel
13 agosto 2022

Replanter des arbres, réduire les émissions de CO2 et éliminer le plastique de ses emballages : le Groupe Agora s’engage en faveur de la durabilité

Le groupe, auquel appartient Cervezas AMBAR, a pour objectif de brasser la meilleure bière de la manière la plus durable possible, ainsi que de contribuer à la protection de l'environnement. Ils ont récemment annoncé leur participation au Bosque de los Zaragozanos, à la création d'un "puits de carbone" à Aínsa et ont remplacé certains de leurs produits en plastique par d'autres en carton 100% biodégradable.

Prendre soin de l’environnement n’est plus une option mais une nécessité exigée par la planète. Les entreprises le savent et c’est pourquoi nombre d’entre elles montrent la voie en prenant des décisions innovantes qui contribuent à créer un monde plus durable. La durabilité est l’un des piliers fondamentaux du Grupo Ágora (auquel appartiennent les Cervezas Ámbar et Moritz) et, grâce à cette prise de conscience, ils ont lancé et participé à différents projets ces dernières années.

En février, le Groupe a dit adieu à une partie importante du plastique qui faisait partie de ses produits avec le remplacement des anneaux traditionnels en plastique qui regroupent les canettes de ces deux marques de bière par du carton 100% biodégradable, ce qui signifiera une réduction de l’utilisation de 5 millions d’anneaux.

Ce nouveau cerclage est entièrement fabriqué à partir de fibres naturelles provenant d’arbres gérés de manière durable et responsable et est certifié FSC. La mise en œuvre de cette mesure a nécessité l’adaptation d’une nouvelle ligne de conditionnement, ce qui a impliqué un investissement de près de 750 000 euros.

Selon Enrique Torguet Ramos, directeur de la communication, des relations institutionnelles et de l’ESG du Groupe Agora, l’accueil de cette mesure est “très bon” et il prévoit que d’ici la fin de l’année, “un peu plus de 5 millions des anneaux en plastique qui composent nos boîtes de conserve auront été remplacés, un chiffre équivalent à environ 15 tonnes”.

L’objectif du Groupe Agora est de remplacer le plastique de ses conteneurs et emballages afin qu’ils soient totalement durables, 100% recyclables et/ou réutilisables. AMBAR et Moritz commercialisent actuellement environ 85 % de leurs produits dans le commerce de détail dans des formats réutilisables.

En outre, depuis une quinzaine de jours, “nous emballons les bouteilles d’un litre et demi d’eau LUNARES dans du plastique 100% recyclé. Ainsi, nous passerons de 150 tonnes de PET vierge à 100 % de PET recyclé post-consommation. De plus, depuis le début de l’année, nous utilisons 50% de PET recyclé dans nos bouteilles de 500cl et 330cl”, ajoute M. Torguet.

Des bières qui prennent racine

La participation de Cervezas Ámbar à la forêt de Saragosse, une initiative de collaboration promue par le conseil municipal de Saragosse avec le soutien d’ECODES et dont l’objectif est de créer de nouveaux espaces verts dans la ville, est une autre des initiatives les plus médiatisées et les plus importantes que Cervezas Ámbar a lancées cette année. En avril, la brasserie aragonaise s’est donc associée à la mise en place de cette forêt dans laquelle 1 000 arbres seront plantés dans la forêt de Peñaflor.
Enrique Torguet explique pourquoi l’entreprise a décidé de participer à ce projet : “Au-delà de l’impact environnemental que la régénération des espaces de la ville peut avoir à l’avenir en termes de qualité de l’air, elle permet d’envoyer un message à la société. Nous avions besoin d’une action soutenue et conjointe de l’ensemble de la communauté de Saragosse et AMBAR en fait partie. Nous sommes une ville”.

La plantation aura lieu en novembre et, selon M. Torguet, “nous devons encore établir avec ECODES comment la réaliser”, bien qu’il assure que “l’intention est de l’ouvrir à la participation volontaire, non seulement de nos employés mais aussi de nos clients et des consommateurs d’AMBAR”.

Le directeur de la communication estime que “Saragosse est sur la bonne voie pour devenir la référence des villes durables dans notre pays. En témoignent les dernières nominations et l’engagement non seulement des institutions mais aussi des citoyens, ce qui est très remarquable. Par conséquent, gagner plus d’espaces verts, c’est gagner en qualité de vie”.

Objectif : récupérer le patrimoine environnemental d’Aragon

Cette année également, Cervezas AMBAR a signé un accord pour la création d’un “puits de carbone” à Aínsa. Il a été signé en juin par Enrique Torguet, Enrique Pueyo García, maire-président du conseil municipal d’Aínsa-Sobrarbe, Juan Antonio Gil Gallús, vice-président de la Fondation pour la conservation du gypaète barbu (FCQ), et Pedro Pérez de Ayala López-Cortijo, directeur de l’entreprise ReTree.

Le projet, qui est financé par la brasserie, est un exemple de collaboration public-privé dont l’objectif est de promouvoir la récupération du patrimoine environnemental d’Aragon.

L’espace naturel de la Serreta est situé au pied de la Peña Montañesa, au confluent des rivières Cinca et Ara, tout près de la ville d’Aínsa dans la région du Haut-Aragon. D’une superficie de 9 hectares et propriété de la mairie, il a été donné en exploitation pour 40 ans afin d’accueillir une plantation de 2000 arbres, principalement des chênes verts.

L’entreprise ReTree se chargera des tâches de reboisement avec la préparation du terrain, la plantation et les travaux auxiliaires, ainsi que de la certification du sceau “Compenso” du ministère de la Transition écologique et du Défi démographique (MITERD), pour AMBAR. Les tâches de reboisement créeront de l’emploi local et les activités volontaires de la marque seront réalisées avec du personnel local à partir d’octobre de cette année et jusqu’en mars 2023.

EBROVIDA : protéger la biodiversité

Cet accord s’inscrit dans le cadre du projet EBROVIDA promu par AMBAR, qui vise à protéger la biodiversité et à générer un impact positif sur ses communautés et ses consommateurs.

Enrique Torguet explique qu’EBROVIDA, “en tant que nom regroupant nos actions de durabilité environnementale et sociale, est récent. Ce n’est pas le cas des actions que nous avons développées”. Il souligne notamment “les quatorze éditions en faveur d’espèces animales menacées réalisées avec la Fondation pour la conservation du gypaète barbu, pour lesquelles nous avons reçu les prix Félix de Azara du Conseil provincial de Huesca en 2004 ou le prix de l’environnement du gouvernement d’Aragon en 2010. Actuellement, je mettrais en avant les Forêts AMBAR, en plus des 1000 arbres que nous allons planter à Peñaflor, nous allons repeupler avec 2000 chênes verts à La Serreta de Aínsa. Nous avons récemment présenté le marathon Ebrovida La Cartuja, avec des parcours le long du lit de l’Ebre, qui aura lieu en novembre ; les festivals dans les zones rurales comme Brizna à Ayerbe en août ou Bosque Sonoro à Mozota ; en septembre, le festival de kitesurf La Loteta sera de retour, profitant du vent de Saragosse ; et nous travaillons à la conception de projets de protection de la biodiversité pour l’année prochaine. Nous poursuivons également notre ligne de collaborations afin de promouvoir les produits et ingrédients locaux, comme nous l’avons fait avec la truffe, le blé dorondon de Los Monegros et la levure sauvage de Monte Perdido”, précise M. Torguet.

Triple durabilité

En mai dernier, la brasserie a également annoncé le lancement d’AMBAR Triple Zero. Une bière qui, en plus d’être sans alcool et sans sucres, est également nulle pour ses émissions neutres en CO2. Une initiative innovante développée avec la Fondation Ecologie et Développement (ECODES) et qui, selon les mots de Torguet, “répond à une société de plus en plus consciente et attentive à sa nutrition et aussi à la planète”.

La bière sans alcool, dont ils ont été les pionniers en Espagne il y a 46 ans, a réussi à éliminer le sucre “grâce à un processus de brassage qui commence par des fermentations complètes que nous éliminons ensuite par une évaporation lente à basse température et à basse pression. De cette manière, la bière sans alcool et sans sucre conserve toutes ses propriétés intactes et toute sa saveur, mais elle est également nulle en termes d’émissions de CO2”, explique M. Torguet.

“L’engagement d’Ambar Triple Zéro en faveur de la neutralité carbone commence par la réduction des émissions dans sa production et la compensation totale de celles qui ne peuvent être évitées. Il s’agit d’un projet que nous avons développé dans le cadre de l’initiative CeroCO2 de la Fondation Écologie et Développement pour le calcul des émissions, qui a ensuite été audité par AENOR et est enregistré auprès du Bureau du changement climatique du ministère de la Transition écologique et du Défi démographique. Notre triple zéro a réinventé une fois de plus la catégorie et lancé un concept de bière consciente qui peut servir d’exemple à d’autres produits, comme ce fut le cas pour la bière sans gluten”, ajoute M. Torguet.

Engagement en faveur de la durabilité en tant que pilier stratégique

L’engagement du groupe en faveur de la durabilité, comme on peut le constater, remonte à loin et est là pour durer, car son principal objectif est “de brasser la meilleure bière et de faire en sorte que notre travail soit réalisé de manière plus durable”, indique M. Torguet, qui souligne que “la durabilité est l’un des piliers de notre plan stratégique”. Tout ce qui dépend de nous est passé en revue afin de devenir plus efficace et plus respectueux de notre environnement”.

Le responsable de la communication cite également en exemple le lancement récent “des nouvelles bouteilles non consignées fabriquées à partir de 85% de verre recyclé, qui pèsent 20% de moins et utilisent moins de papier pour l’étiquetage”. Il ajoute également qu'”en octobre, nous installerons 25 000 mètres carrés de panneaux solaires qui nous permettront d’être autosuffisants à 25 % et, dans le cadre de notre engagement en faveur de l’économie circulaire, 95 % des déchets de notre usine seront utilisés. Et nous allons également tester, pour la première fois en Espagne, la livraison urbaine avec des camions électriques de 7500 kg ou des camions longue distance avec une pile à combustible mixte à hydrogène”.

ARTICLES CONNEXES

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

VOUS POURRIEZ ÊTRE INTÉRESSÉ PAR

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x