6.1 C
Zaragoza
2.8 C
Huesca
4.9 C
Teruel
3 diciembre 2022

La première cathédrale de la péninsule ibérique se trouve à Jaca

Près de 1 000 ans d'histoire ont conféré à la cathédrale de Jaca une majesté et une originalité uniques. Étroitement liée à la création de la ville, la première cathédrale de la péninsule ibérique s'étend des premières manifestations romanes aux expressions artistiques de la fin du XVIIe siècle

La première cathédrale de la péninsule ibérique se trouve en Aragon, plus précisément à Jaca. Considérée comme l’un des plus importants temples du premier art roman espagnol, la cathédrale de Jaca est étroitement liée à la création de la ville, ainsi qu’à l’histoire du royaume d’Aragon. Sa célèbre antiquité et la synthèse de ses propres éléments et d’autres éléments en font une étape essentielle sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Le monarque d’Aragon, Sancho Ramírez, a doté la ville de Jaca d’une charte, faisant d’elle un siège diocésain. Et s’il y a un évêque, il doit y avoir une cathédrale. C’est ainsi que l’on ordonna la construction d’un temple en l’honneur de San Pedro sur le monastère du même nom, qui existait déjà depuis 1077. Bénéficiant d’une enclave privilégiée, Jaca a été la capitale primitive d’un royaume naissant entre 1077 et 1096, ce qui lui a permis de se développer comme un centre commercial prospère sur l’itinéraire du chemin de Saint-Jacques, celui qui conduisait les pèlerins de Rome à Saint-Jacques-de-Compostelle. Une autre route qui traverse l’Aragon et qu’il ne faut pas manquer est la route mariale, un itinéraire culturel, religieux et naturel.

Configuration romane

Aujourd’hui, la cathédrale conserve sa structure de base et sa configuration romane: un plan basilical à trois nefs, divisées à l’intérieur par des piliers cylindriques et cruciformes, trois absides au chevet et un large portique à deux travées. L’abside sud contient les éléments qui résument le langage architectural caractéristique du style roman de Jaque, qui s’est ensuite répandu dans tout le parcours jacobéen : le damier et les boules, présents dans les supports intérieurs.

La visite de l’édifice actuel, fruit de modifications, d’agrandissements et de destructions successifs, représente un voyage à travers l’histoire et l’évolution de l’art, depuis les premières manifestations de l’art roman jusqu’aux expressions artistiques de la fin du XVIIIe siècle. Tous les éléments sont concentrés dans une coexistence harmonieuse, comme si la cathédrale de Jaca était un livre ouvert.

Influence sur les autres temples religieux

Son style hautement symbolique et particulier s’est répandu dans les autres royaumes de la péninsule ibérique, en grande partie grâce au chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. L’un des éléments caractéristiques de l’église est sans doute l’échiquier de Jaca, basé sur l’alignement de petits cylindres en relief qui ressemblent à l’image d’un échiquier. Depuis Jaca, son utilisation s’est étendue à d’autres temples comme la cathédrale de Saragosse, San Martín de Frómista, San Isidoro de León ou Santo Tomé de Zamora, entre autres.

Une autre caractéristique remarquable de cette cathédrale est le chrismon sur sa porte principale. Situé entre deux lions, il est d’une grande importance tant pour sa validité architecturale que pour ce qu’il représente. Dans les temples médiévaux, les entrées des églises étaient plus qu’un simple lieu de passage, car elles marquaient la séparation entre le monde terrestre et la Maison de Dieu. D’abord représenté à Jaca, ce motif ornemental se répandra ensuite dans toutes les églises aragonaises.

Plus d’histoire : la citadelle de Jaca

Cette construction pentagonale du XVIe siècle est l’une des plus grandioses et des plus uniques forteresses de l’ère moderne en Espagne. Elle est la seule de ce type conservée dans toute l’Europe. En 1592, Philippe II a ordonné la construction de la forteresse comme stratégie de défense contre l’invasion de la vallée de Tena par des troupes du sud de la France.

Entièrement entourée de douves, elle conserve parfaitement toutes ses parties caractéristiques, depuis les bastions, les poudrières et les tunnels jusqu’à sa belle entrée, à laquelle on accède par un pont-levis actionné depuis l’intérieur de la forteresse. Dans une combinaison parfaite d’histoire et de divertissement, la citadelle de Jaca abrite le Castillo de San Pedro et le musée des miniatures militaires. Ce dernier est un panorama de l’histoire des armées du monde, de l’Antiquité au XXe siècle, avec 32 000 miniatures.

ARTICLES CONNEXES

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

ARTICLES CONNEXES

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x