4.1 C
Zaragoza
0.3 C
Huesca
-1.8 C
Teruel
23 enero 2022

La délégation française de Pau se rend à Saragosse pour faire progresser la coopération culturelle, économique et environnementale entre les deux villes

La visite institutionnelle se déroulera sur deux jours. Saragosse y présentera son expérience en matière de projets d'efficacité énergétique, comme les quartiers solaires, et d'infrastructures vertes, comme la forêt de Saragosse. L'adjointe au maire de Saragosse, Sara Fernández, dirige la délégation espagnole, qui accueillera le groupe de travail français présidé par l'adjoint au maire de Pau et vice-président de l'agglomération Pau Béarn Pyrénées, Mohamed Amara.

Pendant deux jours, la mairie de Saragosse approfondira ses relations de coopération et d’amitié avec la ville française de Pau à travers une série de sessions de travail et techniques au cours desquelles seront abordés des projets tels que les quartiers solaires et l’efficacité énergétique dans le logement social, les services publics et la mobilité, la durabilité et l’Agenda urbain, ainsi que les infrastructures vertes et la forêt de Saragosse. À cette fin, l’adjointe au maire de Saragosse, Sara Fernández, dirige l’accueil dans la ville aragonaise de la délégation française présidée par l’adjoint au maire de Pau et vice-président de l’Agglomération Pau Béarn Pyrénées, Mohamed Amara, et sa directrice du département Europe et international, Valérie Demangel.


La visite institutionnelle se base sur le nouveau protocole de collaboration que les deux villes ont promu en juillet dernier lors d’une réunion tenue au siège de la Communauté de Travail des Pyrénées (CTP) située à Jaca, et qui permettra de faire avancer les différents programmes que Saragosse et Pau maintiennent grâce à leur jumelage transfrontalier qui a débuté en 1960.
Comme le détaille le protocole signé, “les fonds européens pour la nouvelle période budgétaire 2021-2027 se concentrent sur les territoires urbains lorsqu’il s’agit d’aborder des objectifs tels que la lutte contre la pauvreté urbaine, l’emploi et la concurrence dans l’économie locale, la mobilité urbaine, l’ère numérique, l’énergie, l’adaptation au changement climatique et la mise en œuvre du Pacte vert européen à partir du niveau local”. Ainsi, “Pau et Saragosse conviennent qu’avec le soutien de tous les instruments financiers européens (Interreg-POCTEFA, Europe créative, Horizon Europe, etc.), elles pourront renforcer leur influence, leurs politiques et leurs actions des deux côtés des Pyrénées”. Cette gestion doit être inclusive, impliquant les acteurs publics et privés des deux territoires de manière durable et avec des intérêts mutuels. Ainsi, le protocole de coopération établi entre Saragosse et Pau contient les fondements de l’échange qui servira de base pour initier le plan d’action de collaboration.
Le protocole se concentre donc sur l’engagement des deux villes en tant que municipalités neutres en carbone ; sur le renforcement de la coopération culturelle et l’avancement de propositions conjointes dans le cadre du programme Europe créative ; sur le renforcement de la promotion touristique conjointe, avec des échanges et même des itinéraires historiques reliant les deux villes ; sur l’engagement ferme envers la population jeune et les éventuels projets pilotes en ce sens ; et sur la coopération sportive à travers différentes expériences et activités.

RELATION HISTORIQUE

Saragosse et Pau ont signé un accord de jumelage officiel en 1960, renforçant ainsi les liens historiques en tant que villes de régions transfrontalières de part et d’autre des Pyrénées. La coopération entre les deux villes a été renouvelée et actualisée au fil des années, avec la signature en 2005 d’une convention visant à accroître les échanges culturels et la signature d’un avenant à la convention de jumelage en 2012 pour renforcer la collaboration entre le quartier Berlioz et le quartier San Pablo dans le domaine de la cohésion sociale.
Plus récemment, la visite institutionnelle du maire de Saragosse en 2016 à l’occasion de la réouverture de la ligne ferroviaire entre Oloron et Bedous, et le lancement d’un projet d’échange entre agents municipaux pour l’apprentissage des langues en collaboration avec l’Université de Pau en 2018.

ARTICLES CONNEXES

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

VOUS POURRIEZ ÊTRE INTÉRESSÉ PAR

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x