29.2 C
Zaragoza
27.8 C
Huesca
21 C
Teruel
12 agosto 2022

El Bosque de los Zaragozanos: un nouveau poumon pour la ville avec 700.000 arbres

Un arbre sera planté pour chaque Saragosse, soit 700 000 au total. La forêt de Saragosse commence à devenir une réalité avec les premiers travaux dans les champs du canal et les montagnes de Peñaflor et de La Plana. La zone autour de Juan Bautista de La Salle deviendra le premier exemple de forêt urbaine et périurbaine, avec la première plantation de 30 espèces différentes d'arbres, d'arbustes et de végétation sur 4 de ses 45 hectares.

Le Bosque de los Zaragozanos verra le début des premiers travaux sur le terrain dans quelques jours. Elle se déroulera dans les “Champs du Canal”, un espace d’une superficie totale de 45 hectares, dont 4 serviront de première référence et d’exemple de ce que sera ce grand projet de collaboration auquel participeront les administrations publiques, les entités sociales, les centres éducatifs, les entreprises et les citoyens eux-mêmes.

Le maire de Saragosse, Jorge Azcón, ainsi que la conseillère municipale chargée des services publics et de la mobilité, Natalia Chueca, et le directeur exécutif de la Fondation Écologie et Développement, Víctor Viñuales, ont visité aujourd’hui cette première étape de la forêt de Saragosse, située entre la rue San Juan Bautista de La Salle et un tronçon du canal impérial, au sud-ouest de Saragosse.

Outre le démarrage immédiat des travaux préparatoires à Campos del Canal, il est également prévu de les démarrer prochainement à Monte de Peñaflor et Monte La Plana. Alors que dans le premier cas, l’intervention sera adaptée à la création d’une forêt dite urbaine et périurbaine, dans les deux autres sites, les espèces et le type de format seront basés sur la forêt méditerranéenne.

Tant dans ces cas que sur l’ensemble des 231 parcelles sur lesquelles des travaux sont prévus au cours des prochaines années, réparties dans la ville et ses environs, les espèces à planter et le modèle d’action seront adaptés aux typologies et à la fonctionnalité de chaque espace, de manière à respecter et à revitaliser l’habitat naturel, en l’enrichissant pour obtenir une ville plus durable, habitable et saine, avec une sélection d’espèces spécifiquement choisies et adaptées à chacune des zones et à chacun des objectifs.

Le défrichage, la délimitation des parcelles, le remodelage du terrain et la création du chemin dans les Champs du Canal vont commencer immédiatement, de sorte qu’en novembre, la plantation commencera dans les parcelles municipales. Il y aura au total 14 enceintes de végétation naturalisée dans lesquelles seront plantés 780 arbres, 822 arbustes et près de 3.400 plantes aromatiques.

À l’avenir, les travaux de préparation du terrain comprendront la création de deux zones humides, avec leurs allées d’accès pour les piétons. Les espèces d’arbres seront réparties sur les différentes parcelles, créant ainsi des espaces diversifiés afin de créer un paysage homogène mais aussi varié.

Au cours des prochaines années, cette zone d’environ 40.000 mètres carrés (4 hectares) sera plantée de genévriers, de chênes verts, de pins et de micocouliers, ainsi que de cistes et d’alfa. Dans les phases suivantes d’intervention prévues ultérieurement, d’autres espèces seront incorporées, comme l’olivier, le cyprès, le grenadier, l’amandier et l’amant, ainsi que différentes espèces d’arbustes comme le lentisque, le prunellier, le genévrier, le cyprès, le myrte et le chêne kermès, entre autres espèces d’arbustes.

Toute la zone de Campos del Canal sera plantée de plantes herbacées indigènes qui fournissent des fleurs, encouragent la présence de pollinisateurs et contribuent à améliorer le sol. L’intervention sera complétée par des prairies de chiendent commun et de zoisia.

Ce sont toutes des espèces très résistantes, adaptées pour survivre avec peu d’eau. En fait, la plantation se fera sans irrigation, le plus naturellement possible, même si au moins deux irrigations seront effectuées.

En revanche, il est prévu d’intervenir prochainement à Monte de Peñaflor (36 hectares) et Monte de La Plana (40 hectares). Dans ces cas, l’intervention – qui a été traitée avec les autorisations correspondantes de l’INAGA (gouvernement d’Aragon) – concernera un total de 56.000 plantes (33.600 arbres et 22 400 arbustes).

ARTICLES CONNEXES

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

VOUS POURRIEZ ÊTRE INTÉRESSÉ PAR

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x