6.1 C
Zaragoza
2.8 C
Huesca
4.9 C
Teruel
3 diciembre 2022

Aragon, un géant de la logistique en plein essor avec plus de 18 millions de mètres carrés de terrain

La région a trouvé sa place parmi les cinq meilleures plateformes logistiques d'Europe et les annonces d'implantation d'entreprises sur le territoire se succèdent, comme la récente acquisition par Grupo Jorge d'un terrain à Zuera ou l'expansion d'Inditex à PLAZA.

Cette semaine, c’était Grupo Jorge, la semaine dernière Inditex et, il y a quelques semaines, Faes Farma. Ce sont là quelques-unes des récentes annonces d’entreprises qui ont décidé de s’installer dans certaines des plateformes logistiques aragonaises ou d’agrandir leurs parcelles. Une nouvelle qui met en lumière un fait de plus en plus évident : la Communauté est un géant de la logistique qui ne cesse de se développer. Avec plus de 18 millions de mètres carrés de terrains disponibles, le potentiel de la région dans ce secteur est incontestable et les administrations publiques cherchent à en exploiter les vertus.

“La position d’Aragon en tant que centre logistique est absolument prédominante. Au niveau national, bien sûr”, souligne Pedro Sas, directeur de la Plate-forme logistique d’Aragon (APL), l’entreprise publique du gouvernement régional qui gère les terrains de PLAZA (Saragosse), Platea (Teruel), PLHUS (Huesca), PLZUERA (Zuera) et PLFRAGA (Fraga). Cinq espaces, deux dans la province de Saragosse, deux dans la province de Huesca et un dans la province de Teruel, qui accueillent de nouvelles entreprises et qui, pour le moment, ne semblent pas avoir de plafond.

“Nous sommes en pleine croissance. La vérité est que le gouvernement d’Aragon l’a pris comme une question absolument stratégique et l’a promu depuis de nombreuses années, les cinq dernières, depuis la création de l’APL, encore plus ; c’est une voie clairement ascendante”, souligne Sas.

Sa situation géographique, privilégiée en Espagne et comme route vers la France, est l’une de ses principales vertus. En effet, dans un rayon de 300 kilomètres autour de Saragosse, se concentrent 70% du PIB du pays et plus de 20 millions de personnes y vivent. L’interconnectivité qu’elle offre est également remarquable, avec des connexions de transport routier, ferroviaire et aérien, et sa proximité avec certains des principaux ports espagnols.

Reconnaissance en Espagne et en Europe

Mais ce ne sont pas les seules raisons qui ont conduit à la croissance. Le soutien apporté par les administrations publiques pour positionner l’Aragon sur la carte logistique et la “paix sociale” que les entreprises trouvent lorsqu’elles arrivent dans la région s’ajoutent aux incitations.

Tout cela a permis, par exemple, à l’une de ses plateformes, PLAZA, d’être classée comme la quatrième meilleure du continent, selon le classement de l’European Freight Village, et récemment, ce nœud de Saragosse a remporté les prix de l’innovation et de la qualité aux C Logistics and Handling Awards.

Cette croissance se traduit, d’une part, par l’expansion du territoire et, d’autre part, par l’attraction de nouvelles entreprises. Sur le premier point, il suffit de rappeler l’expansion de PLAZA, 2,4 millions de mètres carrés qui commenceront à être développés à la fin de l’année prochaine ou au début de 2024, ou les 1,5 millions de mètres carrés de la dernière incorporation, la plate-forme naissante de Zuera. Précisément, et sur le second aspect, la confirmation de l’arrivée de Grupo Jorge sur ses terres, faite cette semaine, se distingue.

L’entreprise utilisera 350 000 mètres d’espace à Saragosse, ce qui constituera “un coup de pouce très important”, selon le directeur d’APL. En fait, il rappelle que cette plate-forme était initialement destinée à accueillir l’éventuelle usine de batteries de Volkswagen, qui a finalement opté pour Sagunto (Valence). Toutefois, explique M. Sas, le gouvernement d’Aragon et l’APL “ont constaté que des clients privés souhaitaient s’installer à Zuera” et ont décidé de poursuivre le projet. “Le pari a bien tourné”, conclut-il.

Grandes entreprises et parcelles XXL

Une arrivée qui, prévient-il, ne sera pas la dernière. “Il y aura certainement une annonce importante dans un avenir proche”, affirme le responsable d’APL, qui explique que la logistique est “un secteur florissant” pour lequel des “demandes” d’entreprises ne cessent d’arriver à l’entreprise publique. Et il résume le processus lorsque cela se produit : “Une entreprise qui s’intéresse est une entreprise qui ne nous échappe pas”.

En ce qui concerne ces demandes, il ajoute qu’elles proviennent “d’entreprises très importantes et, fondamentalement, de parcelles XXL”, c’est-à-dire d’une taille supérieure à 100 000 mètres carrés.

Actuellement, la logistique représente 5,5% du PIB d’Aragon, explique Sas, un chiffre qui, selon lui, augmentera à l’avenir pour atteindre facilement 10%. Actuellement, ajoute-t-il, plus de 20 000 personnes sont affiliées à la sécurité sociale dans la région.

En effet, cette croissance pourrait trouver une forte impulsion dans le projet d’autoroute ferroviaire entre Algeciras (Cadix) et Saragosse. Une connexion qui a “plusieurs dérivés”, dit-il, comme celui qui signifierait des économies d’énergie, puisqu’il permettrait de retirer de la route “des milliers de camions qui vont chaque jour d’Algeciras à PLAZA, soit plus de 1 000 km aller-retour”.

En outre, cette connexion ferroviaire placerait la plate-forme de Saragosse “dans le centre logistique ferroviaire de l’Espagne et de l’Europe” et relierait PLAZA, via le port d’Algésiras, à l’Afrique du Nord. “Nous parlons d’augmenter le volume des marchandises qui passeraient par PLAZA à un pourcentage très élevé”, prédit-il.

APL, un engagement qui rassemble les politiques logistiques

Mais qu’est-ce que l’entreprise publique APL ? Il s’agit d’une entité publique qui a fêté en avril dernier ses cinq premières années d’existence et dont l’objectif est de maintenir la position de leader de l’Aragon en matière de logistique. Et de quels alliés dispose-t-elle ? D’autres organismes publics, comme les institutions locales et provinciales, ou des entités telles que l’Adif et l’Aena, et, bien sûr, le secteur privé.

Dans son champ d’action, en plus de la gestion et de la vente de terrains, elle comprend également des projets visant à améliorer l’intermodalité en Aragon, tels que le développement de l’autoroute ferroviaire Algeciras-Zaragoza, les terminaux ferroviaires des plates-formes ou de l’aéroport de Teruel (PLATA), entre autres.

Et, bien sûr, l’APL abonde aussi en recherche dans le secteur par le biais de l’Institut technologique d’Aragon, entre autres organismes, et en formation, un domaine dans lequel se distinguent le Zaragoza Logistic Center (ZLC), associé au Massachusetts Institute of Technology (MIT), la chaire APL de l’Université de Saragosse ou les accords sur la formation professionnelle avec l’Inaem ou le CIFPA.

Les synergies, évidemment, touchent aussi le secteur privé, qui utilisera finalement les installations. L’un des piliers de cette relation se trouve dans le cluster logistique aragonais, ALIA, qui compte déjà plus de 100 membres, avec un chiffre d’affaires combiné de 7 193 millions d’euros. “L’investissement privé est essentiel”, conclut M. Sas.

ARTICLES CONNEXES

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

ARTICLES CONNEXES

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x