9.3 C
Zaragoza
3.4 C
Huesca
-0.4 C
Teruel
29 febrero 2024

Les exportations de viande d’Aragon augmentent

La province d'Aragon, en Espagne, est l'exemple même de la transformation du secteur agroalimentaire, dans le cadre d'un voyage à travers le paysage changeant des exportations de viande. En l'espace de quelques années, les exportations de viande d'Aragon ont connu une évolution remarquable. En 2016, les ventes à l'étranger du secteur représentaient près de 622 millions d'euros. En un peu plus de cinq ans, grâce à la croissance de la production porcine, la province a clôturé l'année 2022 avec des exportations s'élevant à plus de 1,716 milliard d'euros, soit une augmentation stupéfiante de 176 %.

La hausse dynamique des ventes internationales de viande de porc, qu’elle soit fraîche, réfrigérée ou congelée, a connu une croissance significative en 2019 et 2020, franchissant le seuil de 1,3 milliard d’euros. Ce chiffre remarquable a continué à être dépassé en 2021 et 2022, mais avec une trajectoire ascendante plus régulière. Des données récentes fournies par le gouvernement aragonais pour l’année précédente indiquent que les exportations de porc se sont élevées à 1,347 milliard d’euros, un chiffre très proche de la performance record de 2020.

Si l’on se penche sur les spécificités du secteur, il est évident que la viande de porc a un poids économique important, puisqu’elle représentait 78,5 % des exportations de viande en 2022. Toutefois, cette impressionnante domination ne doit pas occulter les contributions d’autres sous-secteurs comme la viande bovine, qui représente 7,9 %, et les abats comestibles provenant d’espèces telles que les ovins, les porcins, les bovins et les caprins, qui constituent 8,9 % de la part des exportations.

Carmen Urbano, directrice générale de la promotion et de l’innovation agricoles du gouvernement d’Aragon, met en lumière la croissance spectaculaire qu’a connue l’industrie de la viande. L’évolution du secteur a entraîné une augmentation des ventes, comme le souligne Urbano, et l’Aragon est devenu le siège d’importants producteurs de viande, en particulier de porc, ainsi que d’une présence notable dans le secteur du bœuf et du veau.

Dans ce paysage d’exportations en évolution, il convient de noter que la Chine, l’Italie et le Japon sont devenus les principaux importateurs de viande aragonaise. Au fil des ans, la Chine est devenue le premier importateur, avec une valeur de 280 millions d’euros en 2022, soit une augmentation substantielle par rapport aux 100 millions d’euros enregistrés cinq ans auparavant. L’Italie, autrefois à la tête de cette liste, suit désormais la Chine, tandis que la France et le Portugal occupent les troisième et quatrième places.

Le Japon s’est notamment imposé comme un acteur clé dans le domaine de l’exportation de viande. Le marché japonais est respecté pour son professionnalisme et sa maturité, et constitue une plateforme prestigieuse pour mettre en valeur la qualité des produits et des entreprises aragonaises. Cette diversification des marchés a été une stratégie cruciale pour faire face à des défis imprévus, comme lors de la crise de la peste porcine africaine qui a perturbé l’industrie porcine chinoise.

**Conclusion
L’histoire de la réussite d’Aragon dans l’industrie de la viande est une histoire de transformation, de diversification et de qualité. Face à un marché mondial en constante expansion, les producteurs de viande et les éleveurs de la province ont réussi non seulement à s’adapter, mais aussi à prospérer. Alors que les marchés internationaux continuent d’évoluer, les leçons tirées de l’aventure d’Aragon sont précieuses pour les producteurs du monde entier. Les exportations pionnières de viande de la province vers des pays comme la Chine, l’Italie et le Japon illustrent le riche potentiel d’une approche stratégiquement gérée et axée sur la qualité.

 

ARTICLES CONNEXES

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

ARTICLES CONNEXES

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x