26.6 C
Zaragoza
25 C
Huesca
23.2 C
Teruel
13 junio 2024

La chartreuse de Las Fuentes, de l’abandon au trésor

Bien que la plupart de ses visiteurs soient aragonais, ce monument de Montserrat, propriété de la Diputación Foral de Huesca, reçoit assez fréquemment des touristes étrangers venus des régions les plus reculées du monde, comme des Australiens, des Philippins, des Japonais et des Chinois. Depuis le lancement des visites guidées en 2015, le nombre moyen de visiteurs par an est déjà de 7 000, mais il devrait augmenter, précisément parce que de plus en plus d’espaces ont été restaurés dans le complexe monastique et, bien sûr, en raison de ses peintures murales.

La chartreuse de Nuestra Señora de las Fuentes est un lieu unique, bien sûr en raison de son architecture de près de 6 000 mètres carrés, mais surtout en raison des peintures murales de Fray Manuel Bayeu, beau-frère de Goya, estimées à au moins 2 000 mètres carrés sur les murs et les plafonds de l’église du couvent, du cloître, des chapelles et d’autres pièces.


Les travaux de restauration représentent un investissement qui commence à porter ses fruits. Ainsi, il n’y a plus d’échafaudages à l’intérieur de l’église. Il aura fallu deux ans de travail acharné pour que les visiteurs puissent apprécier les peintures de la nef centrale, de la tribune, du transept et du chœur. Au cours des travaux, une découverte importante a également été faite, puisque l’une des toiles les plus détériorées confirme l’étroite relation professionnelle entre l’artiste et son frère, Francisco Bayeu, peintre de la cour de Charles III, et son beau-frère, Francisco de Goya.

Les travaux se concentrent actuellement sur la zone du cloître et des chapelles, afin de protéger le monument par le bas et d’éviter que toute l’eau du sous-sol n’endommage les murs. La détérioration et la ruine presque poétique font place à la récupération de la splendeur du monument. Comme l’explique l’architecte du DPH, Laura Puyal, “nous protégeons d’abord l’environnement architectural des peintures, puis nous les récupérons, car elles se sont beaucoup détériorées au fil du temps”. Laura Puyal encourage le public à visiter la Cartuja de Las Fuentes car “nous ajoutons des zones qui peuvent être visitées et vous verrez continuellement des changements”.

José Miguel Pesqué, coordinateur des actions, conclut que “la perspective est que non seulement le nombre de visites augmente, mais aussi l’utilisation des espaces de la chartreuse, ce qui sera le cas dans 4 ou 5 ans, lorsque nous aurons les services et les infrastructures suffisants pour pouvoir accueillir différents événements”.

Les visites guidées sont gratuites et se déroulent en deux temps les samedis, dimanches et jours fériés, à 11h et 12h30. Les réservations peuvent être effectuées sur le site web www.dphuesca.es.

ARTICLES CONNEXES

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

ARTICLES CONNEXES

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x