21.3 C
Zaragoza
20 C
Huesca
16.2 C
Teruel
24 junio 2024

L’économie de l’Aragon se distingue par le dynamisme de son marché du travail et de ses exportations

Le Département de l’Économie, de l’Emploi et de l’Industrie du Gouvernement d’Aragon a publié ce vendredi le Bulletin Trimestriel de Conjoncture numéro 83, qui comprend l’analyse de l’évolution de l’économie internationale, espagnole et surtout aragonaise au cours du troisième trimestre 2023. Ce document reflète le grand dynamisme du marché du travail et des exportations aragonaises.

La reprise de l’économie mondiale après la pandémie et l’invasion de l’Ukraine continue d’être lente et inégale, et les divergences entre les zones économiques tendent à s’accroître, notamment entre les États-Unis et l’Union européenne.

Au cours du premier semestre 2023, l’économie mondiale s’est comportée mieux que prévu, tandis que les taux d’inflation élevés ont été modérés par un effet de base des prix de l’énergie.

Au second semestre, cependant, un ralentissement du rythme de l’activité économique se fait progressivement sentir, tandis que les prix des denrées alimentaires continuent d’exercer une pression à la hausse sur l’inflation.

Cet affaiblissement devrait se poursuivre au cours des prochains trimestres, de sorte que les prévisions pour 2024 sont revues à la baisse pour la plupart des pays.

La balance des risques reste orientée à la baisse, entre autres en raison des doutes sur la Chine, compte tenu de son poids dans l’économie mondiale, ou des tensions géopolitiques, où un nouveau foyer est apparu avec le conflit en Israël.

Enfin, il convient de noter qu’en 2024, des élections se tiendront dans plus de 70 pays, avec dans plusieurs cas des conséquences géopolitiques potentielles qui peuvent transcender leurs sphères intérieures. Il s’agit notamment des élections présidentielles aux États-Unis en novembre, des élections au Parlement européen en juin et des élections législatives et présidentielles à Taïwan en janvier.

Dans ce contexte, les économies espagnole et aragonaise s’inscrivent dans la tendance générale à la décélération, mais elles ont progressé à un bon rythme au cours des trois premiers trimestres de 2023, au-dessus de la moyenne de la zone euro, avec le soutien d’un marché du travail vigoureux, de taux d’inflation légèrement inférieurs à la moyenne et d’une performance dynamique des exportations.

Selon les estimations de l’Institut aragonais des statistiques (IAEST), basées sur les données des comptes nationaux trimestriels espagnols (QNA), le PIB de l’Aragon a augmenté de 3,7 % par an au premier trimestre de l’année, de 2,3 % par an au deuxième trimestre et de 1,9 % par an au troisième trimestre, bien au-dessus de la moyenne de l’UEM, qui a augmenté de 1,3 % par an, de 0,6 % par an et de 0,0 % par an au cours de ces mêmes trimestres.

Du point de vue de la demande, cette perte de vitesse de l’économie aragonaise au troisième trimestre de l’année est due à une moindre contribution à la croissance tant du secteur extérieur que de la demande intérieure, où l’accélération de l’investissement en biens d’équipement n’a pas pu compenser la perte de vitesse de la consommation et de l’investissement en construction.

Du côté de l’offre, le rythme de croissance au troisième trimestre 2023 s’est accéléré dans l’industrie et la construction, tandis que l’agriculture est redevenue positive et que les services ont ralenti.

Sur le marché du travail, l’emploi en Aragon a enregistré des hausses de 1,3% par an en hiver, de 1,2% par an au printemps et de 2,2% par an en été, portant le taux de chômage à 7,8% de la population active en moyenne au troisième trimestre de l’année, le chiffre le plus bas depuis l’été 2008.

Les taux d’inflation en Aragon ont été un peu plus contenus que la moyenne nationale, à 4,8% en glissement annuel au premier trimestre de l’année et à 2,3% en glissement annuel aux deuxième et troisième trimestres. L’inflation de base a été supérieure à l’inflation globale, à 5,7 % par an en moyenne au troisième trimestre, bien qu’un peu plus faible que dans l’ensemble de l’Espagne.

Les indicateurs partiels disponibles pour le quatrième trimestre 2023 suggèrent que les économies espagnole et aragonaise maintiendront un dynamisme similaire à celui enregistré durant l’été, avec certains signes de perte de traction. Les deux économies ont fait preuve d’une remarquable résilience, notamment par rapport à l’UEM, dans un environnement défavorable dominé par le resserrement des politiques monétaires et une forte incertitude géopolitique.

Cette résistance serait soutenue par la force relative de la consommation des ménages, qui repose à son tour sur la bonne performance du marché du travail, ainsi que par le dynamisme des exportations de biens.

Enfin, l’habituel Panorama sectoriel qui accompagne le Bulletin trimestriel de conjoncture analyse les relations commerciales d’Aragon avec Israël, les Territoires palestiniens et les pays voisins.

Le Bulletin trimestriel de conjoncture peut être consulté sur la page web suivante :

https://www.aragon.es/-/boletin-trimestral-de-coyuntura

Le Département de l’Économie, de l’Emploi et de l’Industrie du Gouvernement d’Aragon a publié ce vendredi le Bulletin Trimestriel de Situation Économique numéro 83, qui comprend l’analyse de l’évolution de l’économie internationale, espagnole et surtout aragonaise au cours du troisième trimestre 2023. Ce document reflète le grand dynamisme du marché du travail et des exportations aragonaises.

La reprise de l’économie mondiale après la pandémie et l’invasion de l’Ukraine continue d’être lente et inégale, et les divergences entre les zones économiques tendent à s’accroître, notamment entre les États-Unis et l’Union européenne.

Au cours du premier semestre 2023, l’économie mondiale s’est comportée mieux que prévu, tandis que les taux d’inflation élevés ont été modérés par un effet de base des prix de l’énergie.

Au second semestre, cependant, un ralentissement du rythme de l’activité économique se fait progressivement sentir, tandis que les prix des denrées alimentaires continuent d’exercer une pression à la hausse sur l’inflation.

Cet affaiblissement devrait se poursuivre au cours des prochains trimestres, de sorte que les prévisions pour 2024 sont revues à la baisse pour la plupart des pays.

La balance des risques reste orientée à la baisse, entre autres en raison des doutes sur la Chine, compte tenu de son poids dans l’économie mondiale, ou des tensions géopolitiques, où un nouveau foyer est apparu avec le conflit en Israël.

Enfin, il convient de noter qu’en 2024, des élections se tiendront dans plus de 70 pays, avec dans plusieurs cas des conséquences géopolitiques potentielles qui peuvent transcender leurs sphères intérieures. Il s’agit notamment des élections présidentielles aux États-Unis en novembre, des élections au Parlement européen en juin et des élections législatives et présidentielles à Taïwan en janvier.

Dans ce contexte, les économies espagnole et aragonaise s’inscrivent dans la tendance générale à la décélération, mais elles ont progressé à un bon rythme au cours des trois premiers trimestres de 2023, au-dessus de la moyenne de la zone euro, avec le soutien d’un marché du travail vigoureux, de taux d’inflation légèrement inférieurs à la moyenne et d’une performance dynamique des exportations.

Selon les estimations de l’Institut aragonais des statistiques (IAEST), basées sur les données des comptes nationaux trimestriels espagnols (QNA), le PIB de l’Aragon a augmenté de 3,7 % par an au premier trimestre de l’année, de 2,3 % par an au deuxième trimestre et de 1,9 % par an au troisième trimestre, bien au-dessus de la moyenne de l’UEM, qui a augmenté de 1,3 % par an, de 0,6 % par an et de 0,0 % par an au cours de ces mêmes trimestres.

Du point de vue de la demande, cette perte de vitesse de l’économie aragonaise au troisième trimestre de l’année est due à une moindre contribution à la croissance tant du secteur extérieur que de la demande intérieure, où l’accélération de l’investissement en biens d’équipement n’a pas pu compenser la perte de vitesse de la consommation et de l’investissement en construction.

Du côté de l’offre, le rythme de croissance au troisième trimestre 2023 s’est accéléré dans l’industrie et la construction, tandis que l’agriculture est redevenue positive et que les services ont ralenti.

Sur le marché du travail, l’emploi en Aragon a enregistré des hausses de 1,3% par an en hiver, de 1,2% par an au printemps et de 2,2% par an en été, portant le taux de chômage à 7,8% de la population active en moyenne au troisième trimestre de l’année, le chiffre le plus bas depuis l’été 2008.

Les taux d’inflation en Aragon ont été un peu plus contenus que la moyenne nationale, à 4,8% en glissement annuel au premier trimestre de l’année et à 2,3% en glissement annuel aux deuxième et troisième trimestres. L’inflation de base a été supérieure à l’inflation globale, à 5,7 % par an en moyenne au troisième trimestre, bien qu’un peu plus faible que dans l’ensemble de l’Espagne.

Les indicateurs partiels disponibles pour le quatrième trimestre 2023 suggèrent que les économies espagnole et aragonaise maintiendront un dynamisme similaire à celui enregistré durant l’été, avec certains signes de perte de traction. Les deux économies ont fait preuve d’une remarquable résilience, notamment par rapport à l’UEM, dans un environnement défavorable dominé par le resserrement des politiques monétaires et une forte incertitude géopolitique.

Cette résistance serait soutenue par la force relative de la consommation des ménages, qui repose à son tour sur la bonne performance du marché du travail, ainsi que par le dynamisme des exportations de biens.

Enfin, l’habituel Panorama sectoriel qui accompagne le Bulletin trimestriel de conjoncture analyse les relations commerciales d’Aragon avec Israël, les Territoires palestiniens et les pays voisins.

Le Bulletin trimestriel de conjoncture peut être consulté sur la page web suivante :

https://www.aragon.es/-/boletin-trimestral-de-coyuntura

ARTICLES CONNEXES

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

VOUS POURRIEZ ÊTRE INTÉRESSÉ PAR

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x